Comment tout a commencé

Lorsque nous avons décidé de monter notre première production immersive, nous souhaitions recréer deux univers : le western, et la cour de Versailles. Notre première idée était d’ouvrir un “bar expérientiel” qui, tout comme un escape room propose généralement plusieurs salles, offrirait deux expériences différentes chaque soir.


Lorsque nous avons décidé de monter notre première production immersive, nous souhaitions recréer deux univers : le western, et la cour de Versailles. Notre première idée était d’ouvrir un “bar expérientiel” qui, tout comme un escape room propose généralement plusieurs salles, offrirait deux expériences différentes chaque soir.e marché, le business model, et mon amour des expériences immersives avant de développer le concept.


Décidées à nous concentrer sur une expérience, il nous fallait désormais choisir. Allions nous créer une expérience immersive pour le public français ? Dans ce cas, ce serait le western. Ou voulions nous créer une expérience pour les touristes et expatriés ? Dans ce cas, ce serait Versailles.


J’ai été guide touristique à Paris pendant plusieurs années (l’un de mes boulots préférés !). Je savais qu’il n’y avait pas une grande offre d’expériences pour les touristes. Ceux qui suivaient mes visites me disaient souvent qu’ils aimeraient pouvoir voyager dans le temps pour revivre ces périodes historiques. Quelques années plus tard, alors que je réfléchissais à quelle expérience choisir, j’emmenais ma cousine au château de Versailles ; elle aussi se prit à rêver de se promener dans ces salons dorés vêtue d’une robe d’époque pour pouvoir “voyager dans le temps.” Le choix était clair : ce serait Versailles !


Il nous restait à décider quelle époque de Versailles nous allions recréer. Notre compagnie adore les femmes fortes, d’autant plus si elles ont vraiment existé ; notre choix s’est donc rapidement porté sur Marie-Antoinette.


Nous nous sommes mises au travail, mais notre idée de western a continué à mûrir. Trois des quatre cofondatrices sont américaines ; l’ouest sauvage fait partie de notre ADN. De plus, Elena avait joué Annie Oakley au “Buffalo Bill’s Wild West Show” à Disneyland pendant 12 ans. Nous savions qu’un spectacle autour du western créerait une passerelle entre nos souches américaines et notre pays d’adoption, et nous donnerait aussi l’opportunité de faire découvrir d’autres femmes fascinantes de l’histoire.


Notre amour de l’histoire et des femmes mémorables ne s’arrêta pas là. J’ai produit et joué dans des spectacles de Burlesque pendant 9 ans - dont 5 années passées à Paris à monter des spectacles et à former des artistes avec Elena après avoir créé Burlesque Moulin Paris. Nous nous sommes donc inspirées de notre amour des boas et des activités clandestines pour créer notre cabaret immersif. L’alcool de contrebande, les mafieux et la musique seraient les piliers de cette expérience.


Le monde du burlesque a nourri notre amour de tout ce qui est tabou et sauvage. Nous adorions engager des artistes aux talents particuliers : avaleurs de sabre, fakirs et gender-benders. Tout cela nous rappelait les cirques itinérants dans les Etats-Unis des années 30. Un endroit où vous pouviez être qui vous êtes, sans avoir à vous justifier. Où vous pouviez laisser s’exprimer votre “monstre” intérieur - et extérieur ! C’est ainsi que notre Amazing Traveling Imaginarium est né.